A PROPOS

Le RAKU est une création céramique pratiquée au Japon au 16ème siècle. Il consiste au façonnage de bols à thé pour la cérémonie du thé, le ‘Chanoyu’. Il a pour origine la rencontre d’un artisan tuilier coréen, Chojiro et d’un maître du ‘Sadô’, la Voie du thé, Rikyu. Celui-ci étant à la recherche d’un BOL correspondant au principe fondamental du ZEN, la simplicité.

 

Ces bols, ‘Chawan’ , sont façonnés à la main.

 

Le RAKU japonais n’est pas une technique mais une tradition, portée par une famille et ses descendants.

 

Puis certains créateurs, moines, poètes , lettrés y apporteront leur part de liberté créatrice.

 

L’idéogramme RAKU signifie ‘joie, bonheur’.

 

 

Le RAKU occidental, issu du Raku japonais, est apparu dans les années 1975-1985.

 

Il devient un mode de cuisson opérant sur l’émail en fusion et nécessitant un suivi particulier de chacune des pièces céramiques incandescentes.

 

L’émail ayant atteint son point de fusion, le four est ouvert vers les 860°/1000° ; l’objet sorti avec gants et pinces subit un choc thermique faisant craqueler l’émail.

 

Enfoui dans de la sciure ou autres combustibles s’enflammant immédiatement, cette technique révèle, selon les composants de l’émail et selon la température et la réduction d’oxygène dans le bac d’enfumage, un réseau de veinures noires, ou des couleurs satinées, des lustres argentés, cuivrés ou dorés, recouvrant la surface céramique. L’Argile n’ayant pas reçu d’émail se noircit par cet enfumage.

 

Chaque enfumage est différent, le travail est physique, et les résultats de cette pratique sont une accumulation d’expériences.

 

L’impact du Feu-Raku donne vie à la matière Terre et à l’Email.

L'Objet-Raku traduit l' 'Ici et Maintenant’ du vif de l’action et de l'Esprit Raku.